Bilan emploi et COVID-19 par Leboncoin

Selon les chiffres obtenus du marché de l’emploi janvier 2021, les offres circulent, mais le résultat n’est pas concrétisé. La baisse de l’emploi est toujours notée. Voici le point.

Bref bilan emploi des secteurs en hausse 

Depuis mai 2020, pour une première fois, il s’affiche sur le portail de petites annonces, une régression de 5 % malgré toutes les portes d’emploi ouvertes et disponibles actuellement. Les secteurs qui recrutent le plus en ce post COVID sont les domaines d’assistances à personnes et la médecine. L’offre a pratiquement doublé dans ces deux domaines sur un an (de janvier 2020 à janvier 2021), soit 128 % pour l’assistanat et 84 % en santé.

  Pendant que le nombre d’employés est en hausse dans ces secteurs, d’autres domaines en manquent suffisamment pour se relever.

Baisse de certains secteurs ressortis par Leboncoin

Parmi les secteurs les plus atteints du COVID-19, la banque, l’hôtellerie-restauration l’assurance et les finances viennent à la tête avec une baisse 76 % d’offre d’emploi en ligne en comparaison à janvier 2020. Tout à côté, on note un recul de 71 % pour le tourisme. Sur Leboncoin, les branches textiles, la mode, et luxe ont connu une chute de 41 % par rapport au premier mois de l’an 2020. Cela permet de conclure qu’en cette année 2021, presque tous les domaines d’activités sont en black-out.

Localement, le rapport est tantôt en baisse tantôt en crescendo selon qu’il est question d’une région donnée. On apprécie essentiellement une progression en Tarn-et-Gamme (12 %), à l’Aude (11 %), Alpes-de-Haute-Provence (1 %), Vaucluse (7 %), et à Ariège (10 %) alors qu’à Paris, Leboncion ressort une chute brusque de 33 %. Ceci s’explique par le nombre d’offres d’emplois déposées en ligne qui a complètement baissé entre janvier 2020 et janvier 2021. D’ailleurs, la première forte baisse enregistrée à Paris remonte à avril avec un taux de 65 %.

Un pareil bilan est loin d’être convaincant pour une bonne année 2021. Booster davantage le secteur de l’emploi permettrait de remonter les chiffres.