Life Style & Bien-être : 2 ans avec la Withings Activité Steel

Articles, Tech Reacts

Ceux qui me suivent sur Instagram savent déjà que depuis 2016 je suis ma santé d’un peu plus près. SI j’avais commencé par tout consigner sur du papier, j’ai vite sauter sur l’occasion des premiers traqueurs d’activité pour enregistrer durablement mon évolution. Withings était la société montante du moment : en plus de proposer un modèle économique vraiment axé sur le bien-être, elle était française.

En 2016, j’ai porté mon choix sur la montre Withings Activité Steel. Malgré son nom de montre connectée, elle arbore un style élégant et très discret. Elle capte vos activités de la journée, donc vous n’êtes pas obligé d’avoir le bluetooth constamment allumé. Avec ses bracelets de montre classique interchangeables, vous pouvez accorder votre montre à votre style du jour.

Deux ans, c’est la durée de vie de la pile de ma montre. Parce qu’il s’agit d’une montre normale avant d’être une montre connectée : pas de recharge, il suffit d’aller chez votre bijoutier pour changer la pile une fois morte.

Avant le futur rachat de Nokia Health (ex-Withings) par un potentiel grand groupe international, j’aimerai vous partager ma très bonne expérience avec ma Witgings Activité Steel.

Pourquoi traquer mes activités ?

Durant l’été 2016, j’ai été amenée à suivre de près ma santé quelques temps. Durant cette période, d’autres problèmes se sont résolus d’eux-mêmes et ont influencé positivement ma forme physique. J’ai souhaité conserver mon évolution, d’autant plus que j’avais plusieurs choses qui m’arrivaient en même temps et que je n’avais pas encore assez de recul pour savoir qui influençait quoi. Pour que les bénéfices soient pérennes, j’ai décidé de consigner tout cela.

Si je faisais un suivi papier au début avec la mode du journaling, j’ai remarqué au bout de quelques semaines que ce principe ne me convenait pas. J’ai un esprit très synthétique et pratique. Le numérique me convient davantage : la consultation des données est quasi immédiate et plus facilement rangée. Je ne ressens aucun besoin de décorer un agenda pour me sentir bien, c’est même pesant au bout d’un moment.

Le passage au numérique m’a fait réfléchir à ce dont j’avais réellement besoin, et surtout connaître les données que j’étais prête à partager. J’avais essentiellement besoin :

  • d’un traqueur de pas
  • d’un traqueur d’activités physiques.

L’option cardio ne s’était pas encore assez démocratisée, donc j’ai laissé ça de côté.

Après quelques recherches et prises de renseignements, je me suis tournée vers des marques faites pour le grand public. Entre Fitbit et Withings, j’ai choisi le second.

Pourquoi Withings ?

Les quatre raisons qui m’ont fait choisir Withings étaient :

  • un écosystème basé sur le bien-être
  • une éthique
  • des produits non envahissants
  • une vraie proximité avec ses clients

Le bien-être et Withings

Contrairement à Fitbit qui est clairement orientée sur la remise en forme et le sport, Withings s’adaptait à monsieur tout le monde pour lui faciliter la vie. Ce que Nokia n’a pas compris. Withings n’est pas qu’un vendeur de montre à cadran classique avec une application régulièrement mise à jour. Les données récoltées par Withings permettait aux développeurs de proposer des objets du quotidien faits pour vous faciliter la vie, comme un thermomètre connecté si vous êtes une assistante maternelle par exemple. Ou encore une balance Cardio qui prenait votre pouls au moment de la pesée et qui vous permettait de jeter un oeil à votre coeur de temps en temps. Et dans e cas-ci, libre à vous de donner ou non l’autorisation à Withings d’utiliser ces données pour améliorer des programmes de détections de malformation cardiaque.

En clair, Withings était une start-up qui mettait vraiment son savoir-faire au service de ses clients. Et franchement, le fait d’avoir une Withings Activité Steel m’a beaucoup aidé à prendre conscience de mon activité dans la journée. Avec les résumés hebdos (non obligatoires) et les graphiques quotidiens, j’ai pu comprendre comment améliorer ma qualité de vie.

Des produits qui vous accompagnent

Ce que j’ai aimé en utilisant ma Withings, c’est que ni la montre, ni l’application n’était envahissante. La montre passe partout, elle n’est pas tape à l’oeil et le design est vraiment bien pensé. Le compteur de pas sur le cadran affiche le pourcentage de votre objectif quotidien de pas. Plutôt que de faire un rond complet, le cercle n’est complété qu’aux 3/4. L’aiguille donne la sensation de tourner plus vite, ce qui peut être bénéfique pour votre humeur si vous ne pouvez que très eu vous déplacer. Je n’ai jamais eu de souci avec le verre du cadran, alors qu’il m’arrivait de la porter parfois la nuit.
Les bracelets interchangeables ne vous oblige pas à acheter les bracelets officiels. Pour info, tous les bracelets 18 mm sont compatibles avec. Ceux de la marque Cluse sont un bon rapport qualité/prix si vous souhaitez un bracelet simili cuir pour une tenue habillée plutôt que le bracelet silicone vendu avec.

Côté application, je ne vais me concentrer que sur l’ancienne application Withings et non Nokia Health. Cette dernière a ses bons côtés et ses -très- mauvais côtés que je développerai un autre jour.
Sur l’ancienne application Withings, l’utilisation était intuitive et les graphiques étaient clairs. Peut-être qu’au début, on était un peu trop lâché avec toutes les infos sans explication. Ils ont corrigé ça par la suite. On pouvait aussi y configurer une alarme silencieuse qui s’activait sur votre montre aux jours souhaités. Attention, l’alarme ne fonctionne plus si votre pile de montre est usée. Il y avait aussi des programmes de bien-être. Ils prévoyaient même un suivi pour le diabète à un moment.
Côté traqueur d’activité, si la montre détectait une activité non encore cataloguée, elle vous la signalait. Une fois classée, elle était directement cataloguée comme telle les fois suivantes. Le suivi y était par contre très basique. Pas vraiment fait pour du suivi sportif. Comme il n’y a pas de capteur cardio, la montre utilise votre température pour évaluer le nombre de calories dépensées, en fonction de la taille et du poids rentrés dans l’application.
Côté traqueur de poids, on pouvait y entrer manuellement son poids si on n’avait pas de balance connectée Withings. Le tableau était quand même un peu brouillon avec les 2 courbes non expliquées, mais l’affichage de votre IMC vous permettait de suivre correctement pas à pas votre progression.

Un service client au top

Start-up française, application française, produit français. On se sentait très rassuré. Malgré ce que j’ai pu lire ici et là, le service clients a toujours su répondre à mes problèmes quand j’en avais. Le site web était même très bien fait avec une FAQ pour les problèmes récurrents.

De plus, un blog était tenu régulièrement à jour pour donner soit des conseils de vie saine, soit donner des informations sur comment la recherche sur les produits Withings avançait.

Et après ?

Si on cherche une montre qui dure dans le temps, l’Activité Steel est vraiment un bon choix. Elle est encore dispo sous la marque Nokia. Elle donne l’heure, elle dure très longtemps, elle peut garder jusqu’à 1 semaine vos données avant la prochaine synchro (qui nécessitait forcément la géolocalisation sur l’ancienne appli Withings). Bref, c’est une montre boostée pour ceux qui veulent juste se suivre.

Si on cherche une montre durable pour un sportif, ce n’est clairement pas le bon produit. La Withings Activité Steel est là pour vous accompagner dans votre quotidien, sans vous forcer la main à faire encore « 250 pas dans l’heure », ou à vous bouger les fesses parce que le compteur de pas n’est pas atteint. Cette montre n’est pas un gadget non plus, elle est là pour :

  • rassurer son porteur
  • permettre de faire une première expérience des montres connectées
  • nous rendre autonome dans notre gestion du quotidien et de notre bien-être

Pourtant plus le temps passe et plus je suis déçue de ce qu’est devenu le patrimoine de Withings dans les mains de Nokia. Notamment surtout depuis qu’on m’a offert une Nokia Steel HR à Noël (même montre, mais avec un cardio et un mini cadran pour voir les notifications).

Nokia n’ayant pas su en profiter correctement revend Nokia Health. La socité a quand même mis le boxon dans les produits en bradant les produits, mais en ne sachant pas réorganiser son offre derrière. Certains produits Withings ont même été amputé de certaines fonctionnalités : la balance Cardio ne traque plus votre pouls à la pesée. Vous avez donc dépenser bien 200€ dans une balance qui fait la même chose que la balance milieu de gamme Withings / Nokia… Sans parler de ceux qui utilisaient vraiment cet outil pour se suivre. Quasiment aucune innovation non plus. Le traqueur Nokia Sleep ? C’était déjà une idée de la start-up Withings en 2016-2017.
En bref, Nokia a vu un beau poisson mais l’a malheureusement laissé partir à la dérive, essayant à tout prix de faire rentrer au forceps une logique économique et capitaliste. Certes, les produits se vendent, mais ils sont dénaturés et ont de gros problèmes de synchronisation.

Malgré tout, j’ai continué à utiliser en parallèle l’Activité Steel. C’est un produit qui est peut-être maintenant trop concurrencé par les horlogers ou autres montres bon marché. Elle reste malgré tout un bon produit. L’intérêt d’en avoir une plutôt que d’acheter une autre marque, ce serait la protection de vos données. Malheureusement, si Nest (Google) ou Samsung rachète Nokia Health… A vous de faire votre choix.