L’Arcane des Épées, III, de Tad Williams

L’intégrale 3 reprend les aventures du tome 3 VO qui ont commencé durant le dernier tiers de l’intégrale 2 VF. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il commence sur des chapeaux de roue.

Mais ça y est, c’est fini. C’est le cœur lourd et la larme à l’œil que j’ai refermé ce lourd dernier tome de L’Arcane des Épées. Quelques éléments sur la toute fin ont pu me gêner, mais ce dernier tome met la barre très haut comparé à ses prédécesseurs.

On va de rebondissement en malheur, et inexorablement les personnages ne font qu’accélérer leur fin alors qu’ils sont plein de vie et de volonté.

Titre VF : L’Arcane des épées, intégrale 3
Titre VO : To Green Angel Tower
Auteur : Tad Williams

Nombre de pages : 1236 pages (+ ~390 pages correspondant au 3e tome VO dans l’intégrale 2)
Nombre de tomes VF : 3

L'Arcane des épées de Tad Wiliams, close-upMon avis

Pour vous rafraîchir la mémoire, retrouver l’avis sur l’intégrale 1, c’est par ici.

Le gros point fort de cette intégrale, c’est l’aboutissement d’une plume qui mêle aussi bien les particularités propres à la fantasy épique et le rythme moderne d’une narration alternée qui permet au lecteur de se faire sa propre idée. Alors que nos personnages ont chacun de leur côté un morceau du puzzle, personne ne pourra résoudre l’énigme à temps. Impuissant, le lecteur reste frustré de ne pas pouvoir prévenir les héros. Tad Williams finit d’assouplir son style et arrive à un compromis qui rend la lecture fluide sans renier ses penchants pour la description. Cela se sent dans sa plume mais aussi et surtout dans les procédés narratifs qu’il emploie pour maintenir angoisse et suspense aussi bien dans l’esprit de ses personnages que dans celui de ses lecteurs. On est vraiment dans une écriture qui fait la part belle à l’écriture épisodique du roman feuilleton, tout en gardant cette magie des récits au souffle épique qui ont marqué le genre avant lui. Ses descriptions ne sont plus intrusives, on en redemande presque pour essayer de comprendre dans quel guêpier l’auteur nous a mis.

Côté intrigue, on reste dans un combat classique contre les forces du Mal, mais L’Arcane des Épées est très empreinte de la personnalité de Tad Williams, de ses influences et surtout de son envie de piéger son lecteur. On a très souvent le sentiment que l’auteur joue sur deux fronts pour essayer de ramener ces intrigues divines au niveau des mortels et de leurs actions. Et puis, vous allez arriver vers les pages 900-1000, et la première chose qui va vous venir à l’esprit est : comment l’auteur a réussi à boucler son intrigue aussi vite ? Et bien c’est parce que vous dormiez. Je ne vous en dis pas plus, mais depuis l’intégrale 1, l’auteur a envoyé des signaux. Ce qui fait que le dénouement final est teinté d’originalité. Et pour une fois que les filles servent vraiment à quelque chose en fantasy dans cette mouvance précise de high fantasy, on ne va pas se plaindre.

Je ne vous cacherai pas que ce récit demande beaucoup de concentration et d’endurance. Ce qui correspond au tome 3 VO (coupé lui-même en deux) rassemble le dernier tiers de l’intégrale 2 et toute l’intégrale 3. C’est dense. J’avais mis ma lecture en pause depuis plus d’un an et j’avais peu de reprendre. D’abord à cause de la longueur, mais ensuite c’était la peur de ne plus retrouver les personnages. Le rythme est plutôt bien mené. Par contre, pitié la VF, pourquoi avoir spoilé les éléments principaux de l’histoire dans vos titres de découpage poche ?!
Revenons aux personnages. Car oui, ce Simon qui aura pu vous énerver au début va prendre en épaisseur. La langagité de Binabik est devenue une douce musique. Miriamélé va devenir aussi chiante que badass. Les morts vont s’accumuler d’un coup à tel point que vous en perdrez le compte et que vous tremblerez à chaque fois qu’un combat va se lancer. J’ai été étonnée de voir que chaque personnage précédemment présenté dans l’intrigue trouve sa place et son rôle soit de façon directe dans l’intrigue générale, soit indirecte en influençant d’autres personnes qui elle-mêmes auront un rôle à jouer avec d’autres. Tad Williams aurait quelques leçons à donner à certains auteurs là-dessus…
J’ai été un peu déçue de la façon dont l’histoire de Camaris est intégrée au scénario, mais Tad Williams pouvait difficilement faire autrement. Après tant de pages, j’ai fini par faire mien cet univers et tous les caractères de ces personnages, même ceux qu’on n’aime pas. Seulement une semaine pour lire les 1200 pages, malgré mon manque de temps, c’est qu’il envoie du pâté ce tome.

La Trilogie complèe de L'Arcane des épées de Tad Williams

Passons aux points plus négatifs. Certains risquent d’être complètement gommés. Pourquoi ? Parce que Tad Williams remet le couvert ! Il a prévu un nouveau cycle qui se concentrerait sur la nouvelle génération ainsi que certains peuples comme les Sithis, ainsi qu’un one-shot de transition qui fera un focus sur la vie d’Isgrimnur. Oui, parce que notre vieux loup de mer (enfin, plutôt des routes glacées) a survécu. Mais faut voir comment… Du coup, j’espère qu’on aura davantage de renseignements sur la Route des Rêves, les limbes avant l’au-delà, des renseignements sur Amaresu et sa rencontre avec un certain personnage, etc. On finit cette intégrale 3 avec beaucoup plus de questions que de réponses. C’est plutôt frustrant.

Les révélations qui permettent d’accélérer le scénario m’ont personnellement un peu chamboulée quand on les met en rapport avec d’autres points du scénario. La voix féminine qui attire Simon vers la Tour de l’Ange Vert prend une autre dimension… et franchement, même si l’auteur nous explique que non, je me suis demandée tout du long si ce n’était pas elle (*suite spoiler en blanc) le faux messager. Si on se souvient de l’intégrale 1, c’est avec son arrivée simultanée au moineau qu’ils découvrent la quête à accomplir chez Géloé. Et désolée, mais Leleth, tu es et resteras une suspecte à mes yeux.

Autre point du scénario qui m’a gêné : l’ascendance de Simon est presque attendue (et ça aide beaucoup à dénouer le scénario), mais il va se passer un événement juste avant l’arrivée de l’épilogue qui m’a beaucoup déçue et que je vous laisse découvrir. Pour ceux qui ont lu le roman, pourquoi me direz-vous ? Et bien, Tad Williams a su très bien mener son suspense et l’escalade de la folie et de la peur. Le dénouement final est presque comparable à la structure d’une tragédie grecque et l’enchaînement des événements était juste parfait. C’est choquant, on reste bloqué dessus alors que juste avant on lisait à la vitesse de la lumière. On pleure sur la mort de certains personages, bref, c’est le Chaos le plus total. La post-fin gardait sa touche douce amère qui aurait suffi au lecteur pour en vouloir à Tad Williams d’avoir semé tout ce malheur et ce désespoir. Et là, vient l’événement qui bouleverse tout. J’étais contente, mais non. J’aurais voulu ne pas le savoir.

Sinon, j’ai un souci avec les épilogues depuis Harry Potter, donc je ne dirai rien dessus.

Malgré tout, cette série fait partie de mes coups de coeur et je l’ai su dès l’instant où j’ai repris la lecture de l’intégrale 3. Ça m’a pris aux tripes, y a eu du retournement de situation, l’écriture allie topoi et modernité.

Un thé, un bon livre de fantasy et c'est parti

En bref

Comme je l’expliquais sur Elbakin, lire L’Arcane des épées, c’est comme faire un voyage pour aller visiter Paris. On a en tête la plupart des clichés en s’imaginant découvrir une ville romantique. On peut connaître la plupart des quartiers, même les traits types des parisiens. On a entendu parler du mode de vie parisien, et côté géographie, on en connait surtout les grandes artères grâce à toutes les images véhiculées dans les films et l’imaginaire collectif… mais en fait le but n’est pas la destination mais le cheminement du voyage. Et là, c’est un peu bijou et y a des scènes qui restent mémorables et bien gravés en tête.

Je n’ai qu’un seul conseil : lisez-le. Néanmoins, avertissement aux allergiques des coquilles dans les livres, munissez-vous quand même de votre stylo bic. Ça va saigner au début.

Note :

Lu dans le cadre du 4e challenge des Littératures de l'imaginaire
Échelon 1A

5 commentaires sur “L’Arcane des Épées, III, de Tad Williams

  1. J’avais lu l’Arcane des Epées à l’époque de ma découverte de la fantasy, j’étais au lycée encore à cette époque et je l’avais lue d’une traite, et j’avais bien entendu adoré.
    J’ai appris récemment que certains passages de la saga sont en fait des histoires « historiques » un peu comme la légende d’Arthur, qui sont reprises par l’auteur pour cette saga !
    Résultat ça me donne envie de relire la saga, peut être un de ces jours ^^

    J'aime

    1. Tout est bon dans le Williams ^^
      Tu as de la chance de l’avoir connu au lycée ! C’est pile la bonne période pour apprécier les émotions dans l’histoire.
      Pour les passages historiques, je ne m’étais pas renseignée, mais si ça a un rapport avec certaines batailles, ça expliquerait la précision de l’auteur dessus. J’y ferai plus attention quand je relirai la saga dans quelques temps !

      J'aime

      1. En fait je pensais plus aux contes et légendes anglo saxonnes, qui étaient souvent basées sur des faits réels historiques, tad williams en a utilisés une grande partie pour faire sa saga, du Mabinogion au fééries Celtes et aux chansons populaires jusqu’à la « matière de bretagne » qui forme la base du folklore britannique.
        En fait cette saga se rapproche donc plus des récits actuels sur la saga du Roi Arthur que de la fantasy à la Tolkien !

        J'aime

        1. Ah dans ce sens-là ! Effectivement, y a pas mal de clin d’oeil. Même la fin est en quelque sorte un pied de nez à la révélation d’Arthur comme étant roi en tirant l’épée du rocher.
          Mais c’est tellement foisonnant comme univers… Les Sithis m’intéressent beaucoup parce quil6y a une grosse base de mythologie japonaise. Trop hâte que la suite sorte ^_^

          J'aime

          1. Oui pareil pour la suite, sinon en attendant il y a une nouvelle de la série dans le recueil de nouvelle « Legende » de Silverberg que j’avais beaucoup aimé ^^

            J'aime

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :